par Gabriel Sauma

Le quatrième trimestre de 2019 a été marqué par des rendements absolus positifs significatifs pour la catégorie d'actif; les marchés émergents dégageant un rendement de 11,9 %1 à la lumière de nouvelles positives entourant une résolution partielle entre les États-Unis et la Chine. Les marchés émergents sont arrivés en tête au cours de la période allant de septembre à décembre, affichant une forte remontée après les pertes enregistrées au troisième trimestre, lesquelles avaient été causées en grande partie par l'incertitude commerciale. Selon notre plus récent Rapport du gestionnaire d'actions, cette situation a contribué à la création d'un environnement modestement favorable pour les gestionnaires d'actions des marchés émergents au cours du quatrième trimestre.2

Le trimestre s'est avéré favorable pour la gestion active à l'extérieur de l'Amérique du Nord dans l'ensemble, les gestionnaires d'actions au Royaume-Uni, en Europe, en Australie et au Japon se portant bien. Au Royaume-Uni, le résultat de l' élection générale du 13 décembre a permis d'éclaircir la situation entourant le Brexit, ce qui a suscité une remontée de fin d'année. Cependant, en Amérique du Nord, les gestionnaires d'actions canadiennes, américaines à faible capitalisation et américaines à forte capitalisation ont fait face à un environnement plus difficile.

Dans l'ensemble, le quatrième trimestre a été marqué par une diminution de la perception du risque (du moins temporairement), ce qui a donné lieu à un environnement marqué par une hausse de l’appétit des investisseurs pour le risque. Dans l'ensemble, cela s'est traduit par une année très positive pour les marchés des actions, en monnaie locale et en dollars américains. Les titres de croissance et de valeur ont affiché des résultats solides dans la plupart des régions en raison de cet environnement marqué par un appétit pour le risque, qui, à son tour, a entraîné la sous-performance du facteur de faible volatilité. L'environnement était particulièrement favorable pour les secteurs des technologies de l'information et des soins de la santé, qui se sont démarqués au titre des rendements au cours du trimestre. Au même moment, les secteurs les plus défensifs, comme les secteurs des biens de consommation courante et des services publics, ont été aux prises avec des difficultés au cours de cette période.

Comme ce fut le cas au troisième trimestre, les gestionnaires de croissance ont continué à exprimer des inquiétudes quant aux valorisations des sociétés des secteurs des technologies de l'information et des biens de consommation, au sein desquels les valorisations ont progressé de façon continue. Bien qu'ils enregistrent des profits dans certains domaines, les gestionnaires axés sur la croissance perçoivent également des occasions positives dans d'autres secteurs, comme celui des semi-conducteurs, qui profite des avantages associés au déploiement des réseaux 5G. À l'inverse, les gestionnaires axés sur la valeur voient des occasions dans les secteurs de l'énergie, du matériel technologique et des produits industriels.

Chez Investissements Russell, la relation distincte que nous entretenons avec les gestionnaires sous-jacents nous permet d'accéder à des perspectives uniques et prospectives - d'une vaste gamme de spécialistes provenant de tous les horizons de la gestion. Dans cette optique, voici nos principales observations tactiques des régions géographiques et d'actions clés, en ordre alphabétique, pour le quatrième trimestre de 2019.

Actions australiennes

Préférence à l'égard des secteurs cycliques aux dépens des secteurs défensifs

  • Les gestionnaires privilégient les sociétés qui profiteront probablement de la croissance économique aux dépens de celles qui sont moins liées à l'activité économique. La sous-pondération dans les titres des services publics, les FPI et les autres titres sensibles aux taux d'intérêt est courante.

Confiance accrue dans la gestion active

  • À l'issue de l'année 2019, qui s'est avérée difficile pour la gestion active, les gestionnaires s'attendent à une amélioration des rendements relatifs en 2020. Ils ont confiance en leurs thèses à l'égard des titres et ont préservé ou accru la gestion financière active.

Conserver la sous-pondération dans les banques

  • Malgré la chute des cours des actions au cours du trimestre, les gestionnaires conservent leur sous-pondération dans les quatre grandes banques. Ils estiment que les vents contraires de la faiblesse des taux, du renforcement de la réglementation et de la faiblesse de la consommation sont des signes que d'autres secteurs offrent de meilleures occasions.

Actions canadiennes

Piste de la gestion active

  • Une prévision de croissance des bénéfices modeste, la poursuite de l'assouplissement monétaire et des preuves limitées d'un leadership sectoriel clair pour 2020 conjuguées à la volatilité stimulée par la prudence sont des présages de vents arrières potentiels pour la gestion active.

La patience porte ses fruits pour les gestionnaires axés sur la valeur

  • Bien que les actions canadiennes aient affiché des rendements exceptionnellement solides en 2019, essentiellement poussés par quelques secteurs (et titres) laissant nombre d'options sur la table, particulièrement dans les titres de sociétés bien gérés et adéquatement capitalisés se négociant à des valorisations attrayantes.

Occasions continues dans les secteurs de l'énergie, hors pipelines

  • Les gestionnaires axés sur la valeur, en particulier, ont continué à réduire leur sous-pondération dans le secteur de l'énergie, dans l'ensemble, indiquant que le secteur était prêt à générer des rendements supérieurs, pourvu que la conjoncture fragile et paisible persiste.

Actions des marchés émergents

Les gestionnaires axés sur la croissance élevée s'attendent à ce que la dynamique se poursuive

  • Les marques de consommation nationales n'ont cessé de se renforcer en raison de la croissance de leur chiffre d'affaires. Les fabricants de semi-conducteurs voient des catalyseurs positifs, y compris des mises à niveau d'appareils, le déploiement du réseau 5G et la consolidation/le resserrement de l'inventaire de mémoire vive dynamique.

Les gestionnaires axés sur la valeur continuent à se montrer disciplinés

  • Tandis que les semi-conducteurs continuent d'être réévalués, les gestionnaires sont à la recherche d'options de remplacement au 5G, qui seraient moins dispendieuses. Les secteurs cycliques attrayants comprennent le secteur du matériel technologique d'ancienne génération ainsi que les secteurs de l'industrie lourde et de l'énergie, qui profitent d'une confiance perpétuelle.

Les gestionnaires axés sur les facteurs macroéconomiques demeurent essentiellement constructifs

  • Les gestionnaires qui optent pour une approche descendante voient les taux d'intérêt d'un œil positif pour les marchés émergents en ce qui a trait à la valorisation et aux perspectives de croissance. L'accent est mis sur les marchés des pays de plus grande taille qui absorbent les liquidités. À l'inverse, les gestionnaires quantitatifs sont plus pessimistes, puisque le comportement anormal qu'ont affiché récemment les facteurs indique que ce redressement tire à sa fin.

Actions européennes et britanniques

Les gestionnaires britanniques axés sur la valeur surpondèrent les titres des sociétés nationales

  • Les gestionnaires axés sur la valeur continuent de voir des occasions dans le secteur de l'énergie britannique, compte tenu du piètre rendement qu'il a dégagé jusqu'à présent. À court terme, nous nous attendons à ce que les titres nationaux continuent à mener au chapitre des rendements supérieurs, dans l'attente de la relance budgétaire.

Les gestionnaires européens axés sur la croissance et le marché n'augmentent pas les titres britanniques

  • La plupart des gestionnaires de l'Europe continentale, à l'exception de ceux qui sont axés sur la valorisation, continuent de croire qu'il y a trop d'incertitudes entourant le Brexit, l'élaboration des politiques et la trajectoire de croissance à long terme du pays pour justifier une modification importante de la répartition du capital. Par conséquent, ils sous-pondèrent actuellement le marché dans son ensemble.

Actions mondiales et internationales

Perspectives

  • Le consensus se tourne vers l'assouplissement, la conjoncture économique favorable et la dissipation des menaces que posent le commerce, le Brexit et le Moyen-Orient. Les gestionnaires perçoivent cependant un risque plus élevé du côté des marchés qui ont connu une hausse causée par l'augmentation des valorisations et la détérioration de la croissance des bénéfices.

Occasions perçues par les gestionnaires

  • La technologie sans-fil 5G offre des occasions sur l'ensemble de la chaîne de valeur. Bien que les titres liés aux semi-conducteurs aient connu une croissance près de deux fois supérieure à celle des indices standard en 2019, certains perçoivent le 5G et la consolidation comme des vents contraires persistants. Les titres britanniques ont été réévalués, mais les écarts de valorisation demeurent larges. Les titres des compagnies de tabac ont attiré de nouveaux acheteurs ces derniers temps, en raison de la faiblesse des valorisations d'octobre et des craintes de repli.

La surcharge est un problème pour les gestionnaires quantitatifs

  • Les gestionnaires quantitatifs perçoivent peu ou pas d'alpha dans la valeur, en raison de la surcharge dans les titres à faible volatilité. Ils poursuivent leur recherche de sources alpha non traditionnelles, y compris des modèles non axés sur la surcharge.

Actions japonaises

Les gestionnaires axés sur la croissance expriment des craintes à l'égard des valorisations

  • De nombreux gestionnaires axés sur la croissance ont continué de réduire leur exposition aux actions dont les valorisations sont tendues et de se tourner vers les actions à plus petite capitalisation, lesquelles avaient tiré de l'arrière en raison de la prime de risque élargie.

Les gestionnaires axés sur la valeur se tournent vers les secteurs qui ont pris du retard

  • Les gestionnaires axés sur la valeur ont réduit leurs positions au sein des technologies et ont réparti leur exposition dans divers secteurs qui ont tiré de l'arrière. Certains ont opté pour les secteurs cycliques plus profonds et/ou le secteur de l'automobile, tandis que d'autres ont augmenté leur exposition aux services publics tout en veillant à diversifier les risques.

Les gestionnaires axés sur le marché se font optimistes

  • De nombreux gestionnaires axés sur le marché ont maintenu les expositions cycliques et les positions technologiques, mais les ont réduites, en raison du fort rendement qu'elles ont enregistré. Les attentes à l'égard d'une reprise de l'économie mondiale dépendent toujours d'un cycle des stocks favorable et de l'apaisement des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine.

Actions d'actifs réels

Gestionnaires immobiliers mondiaux

  • Sur la base du ratio prix/valeur liquidative (NAV), les titres de Hong Kong et d'Australie se négocient à escompte considérable par rapport aux niveaux historiques, tandis que les titres de Singapour et britanniques à forte capitalisation semblent chers.3
  • Les gestionnaires se tournent vers des occasions au Royaume-Uni (logements pour étudiants, industrie et entreposage) dans le secteur résidentiel américain (unifamilial et multifamilial) ainsi que dans des segments niches, y compris des centres de données et des tours. Ils évitent les centres commerciaux et les bureaux américains en raison de la faiblesse persistante et de l'augmentation des dépenses en capital qu'il est nécessaire d'effectuer pour préserver les locataires.

Gestionnaires d'infrastructures mondiaux

  • Compte tenu du fait que les sociétés d'infrastructure ont besoin de permis pour exercer leurs activités, l'investissement responsable (particulièrement en ce qui a trait à la durabilité) deviendra un facteur de rendement de plus en plus fort, ce qui sera d'autant plus vrai dans un environnement marqué par une hausse de la politique partisane.

Actions américaines à forte capitalisation

Occasion persistante dans le secteur des soins de santé

  • Sur l'ensemble du spectre des styles, les gestionnaires s'attendent à ce que le secteur des soins de santé devienne volatile, en raison des élections prévues en 2020, mais les données fondamentales prospectives sont favorables. Bien que les titres du secteur de la santé se soient redressés au quatrième trimestre suite au répit des pressions réglementaires, les investisseurs en actions s'attendent à ce que le secteur présente d'autres occasions.

Occasion de valeur dans le secteur de l'énergie

  • De nombreux gestionnaires axés sur la valeur estiment que le secteur de l'énergie est le segment le plus attrayant au chapitre des rendements à l'avenir, comme le secteur a continué de tirer de la patte et que les rendements sont attrayants.
  • Au sein des différentes catégories de valeur, les gestionnaires trouvent des occasions idiosyncrasiques au sein des titres de valeur défensifs et perdent confiance dans la valeur traditionnelle (où plus de sociétés cycliques sont sous-évaluées par le marché et se négocient à des multiples plus faibles).

Actions américaines à faible capitalisation

Les gestionnaires de base ayant une souplesse de style penchent vers la valeur

  • Les gestionnaires de base estiment que les titres de valeur présentent une occasion grandissante. Sur une base sectorielle, les gestionnaires opportunistes passent aux banques et au secteur de la consommation discrétionnaire.

Les gestionnaires axés sur la valeur accroissent leur pondération aux secteurs de l'énergie et des matières

  • Bien que de nombreux gestionnaires qui se concentrent exclusivement sur le long terme aient abandonné les titres du secteur énergétique à faible capitalisation, les gestionnaires axés sur la valeur à contre-courant continuent à accroître leur exposition au secteur, car les valorisations s'y font de plus en plus attrayantes. Ils ont également augmenté leur pondération dans les matières.

Les gestionnaires axés sur la croissance réduisent les titres du secteur de la santé, mais augmentent l'exposition au secteur des technologies

  • Malgré la solidité enregistrée par le secteur des biotechnologies au cours du trimestre, les gestionnaires continuent de sous-pondérer le secteur; ils ont toutefois augmenté les titres du secteur des technologies. Dans l'univers des technologies, on note une préférence pour les entreprises ayant des revenus récurrents, comme les logiciels, aux dépens des industries cycliques, comme les semi-conducteurs.

Résultat

Au fur et à mesure que les attentes et les valorisations continueront d'augmenter, après une année 2019 marquée par la solidité, le risque que des bénéfices décevants soient enregistrés dans certains secteurs chauds persiste. Dans cette optique, il s'avère d'autant plus essentiel de porter une attention particulière aux perspectives des gestionnaires spécialistes en ce début d'année 2020. Nous continuerons de vous tenir informé des dernières observations de l'ensemble de l'univers des gestionnaires au fur et à mesure que l'année avancera.

1 Indice MSCI Emerging Markets. En CA $

2 Source : Recherche du gestionnaire d'actions d'Investissements Russell, Q4 2019. Tirée de l'analyse des rendements du gestionnaire et des rendements des facteurs.

3 Source: UBS Global Research, Investissements Russell


RENSEIGNEMENTS IMPORTANTES

Les opinions exprimées dans le présent document peuvent évoluer en tout temps selon les conditions du marché ou toute autre condition et sont à jour à la date indiquée au haut de la page.

L'investissement comporte des risques, et il est possible de perdre le montant en capital investi.

Les rendements antérieurs ne sont pas garants des rendements futurs.

Les prévisions sont des prédictions des valeurs de marché et des volumes de négociation établies au moyen de diverses données d’analyse. Ce ne sont pas des projections du marché des valeurs mobilières ni d’un placement en particulier.

Les renseignements contenus dans cette publication sont généraux et, par conséquent, ne devraient pas être utilisés sans les conseils et les analyses juridiques et fiscaux et en matière de placement d'un professionnel. Les informations, analyses et opinions exprimées dans ce document sont fournies à titre indicatif uniquement et ne visent en aucun cas à fournir des conseils ou des recommandations spécifiques à un particulier ou à une entité.

Il s'agit d'indices de référence non gérés dans lesquels on ne peut investir directement.

Nous vous rappelons que tous les investissements comportent certains niveaux de risque, y compris la perte possible du capital investi. Leurs performances ne sont généralement pas homogènes et peuvent même être négatives. Pour tout type de portefeuille, les tentatives destinées à réduire les risques et à doper les rendements peuvent parfois limiter involontairement les performances.

Les gestionnaires axés sur la croissance investissent dans les actions de sociétés dont les ventes et les bénéfices sont en croissance.
Les gestionnaires axés sur la valeur cherchent à acheter des actions qui se négocient à escompte à leur juste valeur (généralement déterminée par leur ratio cours/bénéfices ou à leur ratio cours-valeur comptable).
Les gestionnaires axés sur le momentum cherchent à tirer profit d'une tendance du marché, comme le fait d'investir dans les sociétés dont le prix des actions a récemment connu une hausse.
Les gestionnaires quantitatifs utilisent des méthodes mathématiques et statistiques pour sélectionner des actions.

CORPCA-00221