Le potentiel de hausse d’une protection contre les baisses

Le succès en matière d’investissement est un sujet de l’heure, surtout lors des rebonds des marchés financiers. Les histoires de gains importants lors de marchés haussiers, d’actionsvedettes ou d’effervescence du secteur technologique sont probablement faciles à trouver. Or, il est moins excitant pour les investisseurs d’envisager la protection contre le risque de baisse et son rôle clé dans tout portefeuille de placement.

La protection contre les baisses est une stratégie de gestion du risque qui tente de réduire la fréquence et l’ampleur des pertes dans votre portefeuille.

Si votre portefeuille a besoin de se remettre d’une perte, il n’accumule pas de patrimoine et ne fait que du rattrapage. Les stratégies de protection contre les baisses peuvent en fait contribuer à un taux de rendement positif : elles sont conçues pour permettre à votre portefeuille global de passer plus de temps sur la croissance composée que sur la récupération des pertes.

La croissance composée repose sur le principe que les revenus obtenus généreront à leur tour encore plus de revenus, permettant aux investisseurs de voir leurs placements s’accroître de plus en plus rapidement au fil des années, comme un effet boule de neige. Les avantages de la croissance composée ne sont peut-être pas évidents à court terme, mais ils peuvent jouer un rôle important à long terme. La puissance de la croissance composée se manifeste non seulement par des gains à la hausse mais aussi par une protection contre les baisses.

Dans le domaine des placements, moins vous perdez d’argent moins vous avez besoin d’en récupérer. En effet, un dollar de rendement excédentaire dans un marché baissier vaut plus qu’un dollar de rendement excédentaire dans un marché haussier. Pour une croissance à long terme, il est fondamentalement important d’accroître ses placements lors de hausses mais surtout de protéger ses placements lors de baisses.

Les placements multi-actifs représentent une tendance en plein essor pour les investisseurs qui veulent participer aux marchés haussiers tout en surveillant la protection en cas de baisses. Les placements multi-actifs visent à tirer parti des avantages d’une répartition dynamique et d’une diversification efficace. Une solution multi-actifs bien gérée peut également utiliser les meilleurs gestionnaires et stratégies pour une vaste gamme de catégories d’actif, et ce dans le but de générer le rendement excédentaire qui est essentiel dans un contexte de faibles taux de rendement.

Les solutions multi-actifs peuvent fournir une certaine protection contre les baisses au moyen de différentes stratégies :

  1. Diversifying dans des sources de rendement non traditionnelles comme les infrastructures, l’immobilier et les produits de base. Ces secteurs ont tendance à ne pas être corrélés aux autres actifs et peuvent offrir une dose de protection contre les baisses au moyen du rendement et de la valeur intrinsèque des actifs tangibles.
  2. Réduction des positions en actifs volatils en investissant dans des titres défensifs qui ont tendance à afficher une plus faible volatilité des bénéfices et de meilleurs bilans.
  3. Gestion de portefeuille dynamique qui vise à profiter des dislocations des marchés afin d’améliorer les rendements ou de gérer les risques.

POURQUOI LA PROTECTION CONTRE LES BAISSES EST-ELLE SI IMPORTANTE?

La réponse : parce qu’il est difficile de récupérer des pertes importantes. Par exemple, si votre portefeuille subit une baisse de 30 %, vous devrez connaître une hausse de 43 % afin de rétablir votre niveau initial. Voici l’importance, selon nous, d’une approche multiactifs. Aux fins d’explication, rappelons-nous la fable d’Ésope qui raconte la course entre la tortue et le lièvre. Dans la version originale, la tortue l’emporte sur le lièvre car sa course est plus constante. Dans notre version de l’histoire, deux portefeuilles font une course. Le premier affiche un rendement arithmétique annuel moyen plus faible (court plus lentement), mais est largement diversifié et présente donc moins de volatilité. Nous l’appellerons multi-actifs. Le deuxième affiche un rendement arithmétique moyen plus élevé (court plus vite) mais cible une seule catégorie d’actif, soit un portefeuille plus volatil. Nous l’appellerons actions. Bien que la tortue multi-actifs court en moyenne plus lentement, elle avance inlassablement. En revanche, dans notre exemple hypothétique, le lièvre actions commence la course par un sprint mais trébuche ensuite et reste en arrière pour un moment avant de reprendre son rythme rapide. Du fait que la tortue à faible volatilité fait face à moins d’obstacles ou à des obstacles moins importants dont elle doit se relever, ses rendements moyens inférieurs peuvent s’accumuler de façon plus régulière. Voilà pourquoi la tortue multi-actifs a de bonnes chances d’arriver à égalité ou de devancer le lièvre actions au cours d’un ou plusieurs cycles économiques complets, toutes choses étant égales par ailleurs.

Aux fins d'illustration uniquement. Ne reflète pas le rendement d'un produit d'Investissements Russell Canada.

Cela revêt encore plus d’importance plus vous approchez de la retraite. À mesure que le nombre d’années d’épargne diminue, plus votre horizon de placement devient restreint et plus le risque d’être incapable de récupérer les pertes est élevé. Ce concept de placement porte le nom de risque séquentiel.

Le risque séquentiel est une autre expression pour la menace de mauvais rendements à un moment très décisif. Pour un investisseur canadien type, ce moment survient au cours des quelques années avant et tout de suite après le départ à la retraite – exactement le point où se trouve en ce moment la première vague de babyboomers. Juste avant la retraite, leurs actifs ont atteint un sommet et leur capacité d’épargner davantage est restreinte. Un repli des rendements des placements au cours de la période juste après le départ à la retraite pourrait mettre en péril les retraits potentiels prévus pour plusieurs années de retraite futures. Comme le montre le diagramme hypothétique à gauche, le risque séquentiel est le plus élevé au cours de la période immédiatement avant ou après la date de départ à la retraite.

Bien que la volatilité soit un aspect normal des placements, son impact sur votre portefeuille devient plus négatif dès que vous commencez à faire des retraits en espèces. Imaginez la situation suivante en tant que retraité : qu’arrive-t-il si vous perdez 30 % de la valeur de votre portefeuille et que vous deviez ensuite acheter une nouvelle voiture ou faire des réparations importantes dans votre maison ou simplement que vous ayez besoin d’un revenu régulier au cours des premières années de retraite les plus actives? Vous aurez peut-être besoin de retirer de l’argent de votre régime de retraite au pire moment possible. Or, même si vos rendements sont solides pour les années subséquentes, vous risquez de ne jamais récupérer les pertes pour revenir à votre niveau initial.

Il est important de se rappeler que malgré les gains à long terme des marchés financiers, nous avons assisté à de nombreuses périodes de replis prolongés, et personne ne sait ce que nous réserve l’avenir.

Les marchés sont imprévisibles. Si vous êtes un investisseur préoccupé par l’accroissement à long terme du patrimoine, vous auriez peut-être intérêt à envisager un portefeuille qui incorpore des stratégies de protection contre les baisses et des gestionnaires qui visent l’obtention de rendements stables. Cela pourrait nettement contribuer à préserver le pouvoir de votre portefeuille.

Site preferences