Points clés des marchés

Découvrez les dernières actualités des marchés et de l’économie. Toutes les semaines, Russell Investments vous propose un résumé des performances des principaux indices des marchés, ainsi qu’une description des évènements marquants.

Semaine du vendredi 30 novembre 2018

Points forts

  • Le MSCI World a fini en hausse de 3.4% après deux semaines consécutives de baisse.
  • Jérôme Powell, président de la FED, a annoncé durant l’ « Economic Club of New York » que la FED était « juste en dessous » du taux d’intérêt neutre, ce qui a dopé le moral des investisseurs.
  • Cependant, le rapport du dernier « Federal Open Market Committee » annonçait que : « presque tous les participants ont réaffirmé leurs vues » sur « de futures hausses graduelles » concernant le taux de référence.
  • Les investisseurs sont restés optimistes sur les discussions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis durant le sommet du G20.
  • Les leaders de l’Union Européenne ont signé l’accord sur le Brexit à Bruxelles. La première ministre,Theresa May fait néanmoins face à des difficultés à faire passer l’accord au parlement du Royaume-Uni.


Actualité

  • US : Le S&P 500 a bondi de 4.9% recouvrant ainsi une partie des récentes pertes. Ceci représente la plus forte hausse hebdomadaire depuis décembre 2011. Les données économiques ont révélé que l’inflation cœur a ralenti a 1.8% en glissement annuel en octobre (2.0% sur le mois précédent). Le PMI de Chicago, mesure de l’activité des affaires, a battu les attentes en ressortant à 66.4, son plus haut niveau en 2018.

  • Europe Continentale : Le MSCI Europe Ex-UK a fini en hausse de 1.3%. Le taux de chômage de la zone Euro reste inchangé à 8.1%. En Allemagne, l’IFO (indice du climat des affaires) a ralenti plus que prévu, passant d’une valeur révisée à la hausse de 102.9 à 102.0. Les attentes sur l’IFO (98.7) et l’estimation actuelle (105.4) sont aussi en baisse. L’indice de confiance des consommateur GFK a aussi terminé en baisse, passant de 10.6 à 10.4.

  • Royaume-Uni : Le Footsie 100 a terminé en hausse de 4%. La rhétorique du Brexit continue de dominer les flux d’informations locaux. Le Gouverneur de la banque d’Angleterre, M. Carney, était la dernière personne à mettre en garde contre un « no-deal Brexit ». Contrairement à ce qu’ont indiqué les données de Rightmove la semaine précédente, celles de Nationwide ont montré une appréciation des prix des prix des logements en novembre : 0.3% en glissement mensuel et 1.9% en glissement annuel.

  • Japon : Le TOPIX a terminé en hausse de 2.4% largement poussé par les propos conciliants du président de la FED Jérôme Powell. Les actions ont aussi bénéficié d’un Yen plus faible et d’une lueur d’espoir concernant la résolution des frictions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. La production industrielle a positivement surpris (+2.9% sur le mois – 4.4% en glissement annuel) selon les données préliminaires d’octobre. Les ventes au détail ont aussi battu le consensus, ressortant à +1.2% sur le mois d’octobre. Dans un même temps les données de l’inflation japonaise ont baissé plus fortement que prévu en novembre, passant de 1.5% en glissement annuel le mois précédent à 0.8% en glissement annuel ce mois-ci.

  • Asie-Pacifique : Les actions asiatiques ont terminé en forte hausse cette semaine : le MSCI Asie Ex-Japon a fini la semaine à +2.3%. Les bourses de Taiwan, Hong Kong, Corée du Sud, Thailande et Indonésie ont toutes finies en hausse cette semaine. En Australie, les actions ont terminé en baisse à cause des piètres performances des principaux acteurs miniers et des 4 banques majeures.

  • Marchés émergents : L'indice MSCI Emerging Markets a réalisé la plus forte hausse de la semaine, + 2.6%, devançant ainsi les marchés développés. En Chine, les variations ont été faibles mais légèrement positives : les investisseurs avaient anticipé des développements positifs durant le sommet du G20. Cependant, les dernières données du PMI chinois sont ressorties en baisse, possiblement à cause du stress dû à l’instauration de droits de douanes. D’autre part, le président américain Donald Trump, le président mexicain Enrique Peña Nieto et le premier ministre canadien Justin Trudeau ont signé formellement le nouvel accord commercial entre les 3 nations (celui-ci remplace le NAFTA). Ceci a dopé les actions mexicaines qui ont recouvrés leurs pertes de la journée de lundi. Le taux de chômage mexicain a terminé plus en baisse que prévu à 3.2% en octobre. Au Brésil la croissance du PIB est ressortie en dessous des attentes à +1.3% en glissement annuel au lieu de 1.6% attendu. Malgré tout, cette donnée suggère une sortie graduelle de la plus grosse récession que le pays a connu depuis des décennies. Les indicateurs de confiance économique et des affaires ont fini en hausse en novembre, respectivement à 73.7 et 92.8.

  • Taux : Le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans a terminé la semaine en baisse de 5 points de base, passant à 2.99% contre 3.04% la semaine précédente. Le Bund allemand a baissé de 3 pb, terminant la semaine à 0.31%.

  • Pétrole et volatilité : Le prix du pétrole brut « West Texas Intermediate » a terminé en hausse de 1.01%, passant à 50,93$ le baril contre 50,42$ la semaine précédente. La volatilité, mesurée par l'indice VIX, est en baisse de 16,03%, passant à 18,07 contre 21,52 la semaine précédente.

Site preferences

Merci de noter que tout investissement comporte des risques, notamment celui de perte de capital.

Merci de noter que tout investissement comporte des risques, notamment celui de perte de capital.